David Davaine, traiteur du ABC

26/12/2018

David Davaine ne connait pas la crise. Depuis les années 90, la Maison Davaine s’est forgée une réputation bien au-delà du Douaisis. Boucher, charcutier et traiteur, l’histoire de ce patron est une véritable success story.

L’ouverture de son Labo en mai 2017 à la zone d’activités de la Belleforiere lui permet de voir les choses en grand à l’échelle des Hauts-de-France.

actu-davaine-04

L’Observateur du Douaisis : En ouvrant le Labo à la zone de la Belleforiere, on est loin des vos conditions de travail au début de votre entreprise ?

David Davaine : C’est vrai. Je me souviens encore quand j’étais dans mon magasin rue Abbaye des Près avec ma femme de ménage à Douai. Je travaillais dans une pièce d’à peine 20 m2 pour préparer des sandwichs. Je me suis senti très vite à l’étroit. J’ai donc déménagé Rue de la Clovis où je travaillais dans la cave. Le succès a été au rendez-vous mais j’avais envie de passer un autre cap. Le magasin marchait mais je voulais développer mon activité de traiteur.

Pour en savoir plus, consultez l'article en cliquant ici.